Truc de ouf !

Bon, c’est Wimbledon, Cher-et-Tendre est à nouveau devant la télé, et je n’en avais même pas parlé.

D’abord, parce que je travaille beaucoup en ce moment (et oui, ça m’arrive). Ensuite, parce que je restais suspendue à ce match incroyable qui s’est terminé hier soir après 3 jours de suspense et tous les records battus.

Bon, pour les records, c’est pas compliqué, parce que vu qu’au tennis ils comptent en valeur absolue, donc plus ça dure, plus les records tombent. Jusque là c’est logique. Mais 70-68 dans le dernier set, non seulement c’est du jamais vu, c’est à la limite de l’inhumain.

C’est courageux un sportif quand même. Parce que Isner, en plus, il joue en double. Et comme c’est lui qui a fini par gagner, il rejoue en simple. Ça me fascine. Moi qui au bout de 3 étages ai envie de pleurer tellement j’ai plus de souffle, j’admire.

Mais ça soulève quand même des questions. Déjà que c’est compliqué d’organiser un grand chelem à cause de la durée des matches qui n’est pas fixe, de la météo qui est changeante et imprévisible, des différents tableaux dans lesquels peuvent apparaître les mêmes joueurs et donc il faut s’assurer qu’ils ne doivent pas être à 2 endroits différents en même temps (les joueurs de tennis c’est fort, mais ils n’ont pas encore le don d’ubiquité), c’est compliqué. Avec ces nouvelles règles, les durées des matchs deviennent plus que pas fixes, elles deviennent complètement délirantes. On verra bien à la fin de Wimbledon si l’ATP décide de changer quelque chose.

En tous cas, moi j’aime bien Wimbledon. Ce côté surrané des joueurs en blanc (et les « oh my god » des commentateurs quand Serena met un shorty rose fluo sous sa jupette), ce public si policé qu’on ne verrait partir en hola pour rien au monde (il n’y a qu’à Roland qu’on voit ça, et c’est pas plus mal), cette herbe plus si verte au fur et à mesure des matchs, surtout en fond de court, j’adore.

Avec Cher-et-Tendre, on a dit qu’on ferait dans notre vie les 4 grands chelems. On en a fait un pour l’instant. Je crois que j’ai envie de garder Wimbledon pour la fin.

En attendant, on va kiffer ce week-end à la télé.

Comments
One Response to “Truc de ouf !”
Trackbacks
Check out what others are saying...
  1. […] démontré la vraie ambition et la vraie persévérance d’un joueur qui veut gagner un match. Truc de ouf, je vous […]



Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :