Live Wire et Shelter : du bon… et du moins bon Harlan Coben

Bon, je suis fan à la base, donc pas forcément objective. Harlan Coben est un de mes dieux de la littérature policière actuelle, tant pour ses thrillers, bien sûr, que pour l’excellentissime série des Myron Bolitar.

Myron est pour moi le héros parfait : une histoire personnelle intéressante, un entourage éclectique et original, famille comprise, et une implication dans son boulot à la vie à la mort, littéralement. Du moins pour ses clients.

J’étais donc impatiente de lire le 10ème opus de la série, Live Wire, et en le téléchargeant j’ai découvert que Harlan Coben avait aussi lancé un spin off, la série des Mickey Bolitar.

Bon, pour parler de Shelter, donc, quelques spoilers, donc ne lisez pas si vous n’avez pas lu Live Wire.

Dans Live Wire, donc, Harlan Coben introduit 2 nouveaux personnages qui seront récurrents dans la série spin off : Kitty et Mickey, la belle-soeur et le neveu de Myron. La première étant héroïnomane, Myron se retrouve avec la garde temporaire de Mickey quand elle part en cure de désintox (à la fin de Live Wire, donc).

Ainsi commence Shelter. Mais autant Live Wire reste dans la lignée des bons, voire très bons Bolitar, Shelter est plus qu’un ton en-dessous. Un gratte-ciel en-dessous. Six pieds sous terre, presque. Mickey ayant 15 ans, l’intrigue de Shelter rappelle plus les séries adolescentes qu’une intrigue policière. Même si Coben essaie d’être fidèle à lui-même et se lance dans 2 intrigues en parallèle, liées évidemment à un moment.

Déçue, donc. Je pense que Coben espère faire de Mickey Bolitar une nouvelle franchise à la Myron, vu que l’éditeur parle de « nouvelle série », mais sans doute targetée à un autre public que Myron. Peut-être pour élargir sa base de lecteurs, et préparer ses ventes de demain ?

Dans l’espoir que Mickey ait un jour besoin de l’aide de Myron, Win, Esperanza et Big Cyndi, je lirai sans doute quand même le prochain… En attendant, je vais télécharger en numérique les 9 premiers opus de Myron et les relire. Juste pour me rappeler que Coben sait écrire de vraies intrigues…

Comments
2 Responses to “Live Wire et Shelter : du bon… et du moins bon Harlan Coben”
Trackbacks
Check out what others are saying...
  1. […] m’être replongée dans les quelques Harlan Coben que je n’avais pas encore lu (à lire ici, là, et encore là), je suis revenue à la fiction […]

  2. […] first Mickey Bolitar (which actually follow each other), I had already been disappointed (critic here, in French though). So I thought I’d give a try to one of his thrillers I hadn’t read […]



Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :