L’histoire d’amour de Cher-et-Tendre et Bébé

Je vous le disais, Cher-et-Tendre est un papa poule. Mais surtout, Cher-et-Tendre est un papa présent.

Lorsqu’il a eu envie d’un enfant (rien n’était mois sûr lors de notre mariage, pour tous les 2), il m’avait prévenu : pas question de faire Bébé et ensuite de ne pas le voir, l’éduquer, s’en occuper, etc. Et contrairement à beaucoup de parents (hommes et femmes) que je connais, il a tenu parole. En fait,  il est vraiment mal quand il ne voit pas Bébé. Il a même été jusqu’à changer de job pour ne pas avoir plus d’un soir par semaine où il ne le voyait pas.

Bien sûr, ça rend un peu compliqué l’organisation des vacances, parce que 10 jours sans Bébé, c’est une éternité pour lui (moi j’avoue que j’en profite à fond, même si je suis très contente qu’il rentre 😉 Mais surtout, ça me donne un énorme avantage en tant que working woman qui voyage à l’autre bout du monde. Il y a toujours un parent pour s’occuper de Bébé.

Bon, Cher-et-Tendre reste un homme, donc le multi-tâches et l’organisation logistique ne sont pas son fort. Mais il cuisine frais autant qu’il peut, il gère les lessives, et si c’est moi qui dois faire des SMS aux baby-sitters sur les changements d’horaire, ben je peux vivre avec ça, parce qu’un SMS, ça s’envoie même depuis l’autre bout du monde. Une escalope de noix de veau avec des haricots verts, non.

On a donc un modus vivendi un peu atypique (même si de moins en moins) : je pars plus tôt et rentre plus tard, je m’organise pour être là pour les moments importants (rappelez vous la rentrée scolaire), je rentre pour le coucher autant que possible, je passe mes samedis matins en amoureuse avec Bébé pour laisser Cher-et-Tendre travailler (il ne fait qu’un soir par semaine, dans son métier il faut bien qu’il accommode un peu les horaires de ses clients), et le week-end j’en profite aussi pour donner les bains. Mais que je sois à 6 kms au bureau ou à des milliers de kilomètres, je suis sereine. Parce que Cher-et-Tendre est là pour l’emmener à l’école tous les matins (même s’il rate les affichages de sortie scolaire :-), il est là pour le faire dîner 6 soirs sur 7, il fat les allers-retours en train pour le déposer en Belgique pour les vacances, il gère les achats nombreux et variés (des produits de toilette aux jouets en passant par les fringues, parce que ça grandit à une vitesse…), il s’occupe du pédiatre et autres médicaments si nécessaire (heureusement, pas trop souvent), et en plus de tout cela il trouve encore le temps d’être celui qui se lève pour gérer les (rares) cauchemars, et de me faire à dîner à moi aussi.

Une perle, j’vous dis. D’ailleurs Bébé ne s’y trompe pas. Il a dit Papa avant Maman, le p’tit chameau.

Comments
2 Responses to “L’histoire d’amour de Cher-et-Tendre et Bébé”
  1. clara dit :

    Et les canards dans le bain ! et le chat qui miaule toutes les nuits…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :