Chronique d’une toute nouvelle Twitteuse

J’adore être sur Twitter. Quand je pense que je suis passée à côté du phénomène pendant tout ce temps, je me dis que j’ai dû raté plein de trucs.

Je suis sur Twitter depuis 1 mois à peu près. Je me disais qua j’avais déjà Facebook pour « keep in touch » avec mes proches (et même des moins proches), alors pourquoi en rajouter ? Et un soir, par désoeuvrement plus que par envie, et aussi un peu parce qu’un certain chroniqueur de radio en parlait tous les matins, j’ai été voir. Donc inscription, recherche de mes connaissances ultra-connectées au Web 2.0, et recherche du fameux chroniqueur. Et de quelques autres journalistes que j’avais envie de suivre aussi, sans oublier quelques supports de presse écrite et web histoire de ne plus rien rater.

Et c’est exactement cela : j’ai l’impression de ne plus rien rater. De RT en replies, j’ai découvert toute une faune exotique de gentils bloggers plus ou moins connus sur les sujets qui m’intéressent (du livre numérique à la mode). Je me suis du coup mise à suivre des fils RSS pour la première fois (je sais, je ne suis pas une early adopter, j’assume), et même à tweeter des articles intéressants et à les recommander à des tweeteurs auxquels je suis abonné.

J’ai connu le frisson de la première réponse par un tweeteur que je ne connaissais pas « dans la vraie vie », et comble du couronnement, un sublime FollowFriday du chroniqueur en question…

Alors si vous n’avez pas encore sauté le pas, mes conseils de débutante :

– Passer par Wikipedia pour comprendre les acronymes. C’est pire que lire un SMS de collégien, ces « RT », « #FF », « #in », et autres subtilités tweetériennes…

– Suivez les liens. Sur Twitter, la majorité des 140 caractères ne fait que vous préciser de quoi parle en gros le lien, mais c’est le lien qui est important. Sauf pour les tags #NS, où là, c’est ce qui est dit qui est important.

– Suivez le tag #NS. Même si vous n’êtes pas devant la télé un mercredi soir. Surtout si vous n’êtes pas devant la télé un mercredi soir…

– N’hésitez pas à retweeter (le fameux RT). Sur Twitter, ce n’est pas autant de ne pas avoir été le premier à trouver quelque chose. Au contraire, participer d’une grande chaîne de diffusion de l’information est le but en soi.

– Il faut oser s’adresser à des gens qu’on ne connaît pas. Moi qui n’ai jamais demandé d’autographes de personne, je me mets à interpeller de parfaits inconnus. Pour l’instant, réaction plutôt sympas, mais attention, soyez pertinents (pas la peine d’envoyer « salut » à votre blogger préféré… mais attirer son attention par un lien vers un article sur son sujet de prédilection fait très bien l’affaire!)

Et c’est en suivant tout cela que  plus de 24h avant que les sites des medias « traditionnels » reprennent le site de Gizmodo sur l’iPhone version 4, j’avais déjà lu l’article; que j’ai découvert que certains journalistes anglais avaient le même ressenti que moi sur le volcan (cf. billet Un volcan s’éveille); que j’ai découvert un blog entier consacré au livre numérique (cf. billet iPad vs. Kindle, un de mes sujets fétiches du moment)…

À présent, je n’apprends plus rien au 20h… Donc je peux le rater sans risquer de ne pas savoir de quoi on parle à la machine à café le lendemain matin.

Comments
One Response to “Chronique d’une toute nouvelle Twitteuse”
Trackbacks
Check out what others are saying...
  1. […] par l’absurde, c’est justement mon inscription à Twitter (plus récente, voir là), qui m’a donné envie d’ouvrir un blog…  Si ça c’est pas une excellente […]



Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :